09 Aoû 2017

Le nouveau guide alimentaire canadien recommande la réduction de consommation d’aliments d’origine animale. Avez-vous pensé à intégrer plus d’aliments d’origine végétale dans votre alimentation ?

Santé Canada vient d’émettre un document préparatoire contenant des recommandations pour la révision du nouveau Guide alimentaire canadien. Contrairement aux Guides précédents, ces recommandations ont été développées sans consultations avec l’industrie alimentaire, mais plutôt par consultations publiques en se basent sur près de 20 000 réponses reçues des consommateurs canadiens.

Les trois principaux thèmes du document préparatoire du nouveau Guide alimentaire canadien sont :
a) l’accent mis sur les habitudes alimentaires plutôt que sur les catégories d’aliments;
b) l’importance accordée à l’inclusion d’une forte proportion d’aliments d’origine végétale1;
c) l’impact que certains choix alimentaires ont sur notre environnement.

Selon le « Principe directeur numéro 1 » du document préparatoire, l’accent est mis sur l’importance de manger des aliments nutritifs et sains tels que des légumes, des fruits, des grains entiers et des protéines d’origine végétale.

Le document recommande l’augmentation de la proportion d’aliments d’origine végétale dans l’alimentation afin d’aider les Canadiens à consommer moins de viande rouge. On y inclut également des suggestions alimentaires qui peuvent aider les consommateurs avec des modes de vies très actifs. Par exemple, on suggère aux Canadiens de choisir des aliments comme des boissons enrichies à base végétale ainsi que des aliments et des boissons préemballés pour plus de commodité.

Il est aussi suggéré de consommer des aliments contenant des lipides insaturés plutôt que des lipides saturés. Les consommateurs sont encouragés à réduire leur consommation d’aliments de sources animales comme la crème, les fromages à haute teneur en matières grasses, le beurre et les viandes contenant un taux de lipides saturés élevé.

De plus, le document préparatoire s’intéresse a l’incidence de notre alimentation sur l’environnement. Encore une fois, l’accent est mis sur les modèles d’alimentation contenant davantage d’aliments d’origine végétale, lesquels ont un impact environnemental moindre que les modèles d’alimentation contenant davantage d’aliments d’origine animale.

La deuxième phase du document préparatoire a donné l’opportunité à tous les Canadiens de commenter, en ligne, le Guide proposé jusqu’au 28 juillet 2017. Les résultats devraient être publiés à la fin de l’année 2017. Au début de l’année 2018, la première partie du nouveau rapport sur la politique d’orientation alimentaire pour les professionnels de la santé et les décideurs politiques sera publiée. La deuxième partie du rapport portant sur les modèles d’alimentation sains, les quantités et les types d’aliments recommandés devrait  étre publiée au début de l’année 2019.

 

Quels sont les impacts pour les fabricants et les créateurs de produits ?

Compte tenu de l’importance accordée aux protéines végétales dans les nouvelles recommandations du document préparatoire du nouveau Guide alimentaire canadien, le moment est idéal pour les entreprises de restauration et d’alimentation de créer et mettre en place une stratégie qui répondra à la demande croissante du marché pour les protéines végétales.

Ceci est particulièrement important étant donné que les consommateurs, aujourd’hui, n’attendent pas la mise en œuvre des principes directeurs de Santé Canada. Par exemple, 38 % des consommateurs disent consommer des repas sans viande une fois par semaine ou plus. (Source : sondages Innova Market Insights 2016). Le pourcentage de consommateurs prétendant être végétalien ou végétarien (autrefois considéré comme un marché de niche) a bondi de 600 % au cours des deux dernières années et représente maintenant 6 % du marché total. Les nouveaux principes directeurs sur les aliments devraient contribuer à augmenter cette tendance, déjà croissante, de consommation d’aliments à base végétale.

Compte tenu des longs délais associés à la modification des formulations de produits existants et les délais encore plus importants requis lors de la création et du lancement de nouveaux produits innovateurs, il est essentiel d’enclencher le processus le plus tôt possible. De plus, étant donné que la création de produits à base de protéines végétales est complexe, il est préférable de collaborer avec un fournisseur d’ingrédients qui possède l’expérience et les connaissances nécessaires pour guider efficacement une entreprise. Et ce, grâce au procédé de modification des aliments et des boissons consommés quotidiennement ainsi qu’à la façon de créer de nouveaux produits innovateurs à base de protéines végétales.

Une autre raison d’enclencher le processus le plus tôt possible est la vitesse à laquelle les petites entreprises lancent de nouveaux produits qui répondent aux besoins actuels des choix santé des consommateurs.

Il s’agit d’une période passionnante pour les consommateurs canadiens et il n’y a pas de meilleur moment pour les fabricants d’aliments pour aider les consommateurs à améliorer leurs habitudes alimentaires en offrant aujourd’hui une grande variété d’options d’aliments et de boissons protéinés à base végétale.

Une présentation sur les tendances des protéines végétales vous intéresse ? Vous désirez faire une demande de soutien pour toutes les opportunités de développement de produits ? Contactez votre représentant au 905 458-7766 ou par courriel à : info@dealersingredients.com.

 

1 Source : Pippus, Anna (2017, July 12, updated July 18) “Progress! Canada’s new Food Guide will favor plant-based protein and eliminate dairy as a food group”, sur le site HUFFPOST. http://www.huffingtonpost.com/entry/progress-canadas-new-food-guide-will-favor-plant_us_5966eb4ce4b07b5e1d96ed5e

Partager
09 Aoû 2017

Collations santé pour les enfants

    Plus d’occasions de grignoter

    Avec toutes les activités auxquelles les enfants participent de nos jours, il n’est pas étonnant qu’ils grignotent autant d’aliments, pour avoir un gain rapide d’énergie, entre deux activités. « En moyenne, les enfants canadiens de 6 à 12 ans mangent 4,2 collations par jour, principalement pour apaiser la faim entre le petit-déjeuner, le dîner et le souper. » 1 Cecii représente une augmentation par rapport à 2006 (un peu plus de 10 ans) où la tendance était à trois collations par jour.2

    L’augmentation des collations chez les enfants ne devrait pas être une surprise, car elle reflète la tendance chez les adultes. Actuellement, les collations « représentent 50 % des occasions de manger » 3, la tendance de collationner semble s’étendre non seulement à un petit plaisir occasionnel, mais aussi à un repas léger, à une saine gâterie et à un apport rapide d’énergie. En fait, « les collations représentent 11 % de l’ensemble des repas » selon Nielsen.4

    Tendances des collations pour enfants

    Selon Joel Gregoire, de NPD Group, « l’âge de trois ans est l’âge où les enfants grignotent le plus. Les collations les plus populaires pour eux sont les yogourts, les biscuits et les barres tendres ». « Les mamans ont habituellement une boîte à lunch composée de cinq aliments comprenant les choix classiques comme les pommes et les mini carottes » selon Logan Chambers de PepsiCo Canada1. Par contre, une recherche rapide sur Internet a révélé l’existence de nombreux articles offrant, aux parents, une variété d’options de collations différentes, afin de répondre à l’augmentation de la demande des enfants.

    Influence des mamans de la génération Y (Millennial Moms) sur les collations et le rôle des enfants dans l’achat des grignotines

    Les milléniaux ne font pas que « changer leur mentalité envers les grignotines dans le but et le souci d’avoir une alimentation saine » 5, mais les parents et, en particulier, les Millennial Moms « normalisent les collations saines pour la prochaine génération » 6. Selon une étude nationale, « les mamans de la génération Y achètent plus de collations par mois que n’importe quelle autre génération. Par exemple, 21 % des Millennial Moms ont acheté trois nouveaux types de collations plus saines au cours du mois passé, comparativement à 14 % des mamans de la génération X ». Elles ont également un impact positif sur les choix que leurs enfants font « 69 % d’entre elles disent que leurs enfants comprennent que certaines collations sont plus saines que d’autres et 55 % affirment que leurs enfants sont plus susceptibles de choisir une collation saine par rapport à une grignotine préemballée ». 5

    De plus, avec 8 écoles sur 10 qui sont des « zones exemptes d’arachides et de noix », les parents recherchent des moyens alternatifs, sans arachides, pour ajouter des protéines aux déjeuners et aux collations de leurs enfants.  « Bien que les barres de granola soient une bonne option pour les parents, ceux-ci cherchent également des options de barres complètes qui ne sont pas seulement exemptes d’arachides, mais qui incluent également des fibres et des protéines. » 1

    En ce qui concerne les adolescents et les collations, « étant donné que l’influence des mères sur leurs habitudes alimentaires de collations n’est pas aussi forte, les mamans continuent à chercher des solutions pratiques » qui incluent également des options protéinées.1

    Les parents sont disposés à payer plus pour des collations saines

    Selon une étude nationale, « les parents sont disposés à payer en moyenne 1,53 $ de plus pour des collations de meilleure qualité s’ils sont certains que leurs enfants vont les manger. Même les parents qui font moins de 75 000 $ par année, tout comme ceux qui gagnent plus de 75 000 $, sont prêts à payer davantage pour des collations saines. De plus, 82 % des parents ont acheté au moins une nouvelle collation de meilleure qualité au cours du dernier mois, car elle semblait plus saine et qu’il y avait plus de chances que leur enfant la mange. » 5

     

    Conclusions :

    Les collations de meilleure qualité sont hautement désirées et appréciées par les parents de la génération Y et leurs enfants, pour lesquels la nutrition est une valeur fondamentale. Non seulement les Millennial Moms sont disposées à acheter, mensuellement, plusieurs nouveaux types de collations plus saines, mais elles sont aussi disposées à payer plus, indépendamment du revenu gagné.

    Comme le but des collations varie en passant du petit plaisir au repas léger et que les défis auxquels les parents sont confrontés pour trouver des options alternatives de collations protéinés exempts d’arachides, il appert qu’il y a une opportunité pour un marché inexploitée pour plus d’options de collations pour enfants à base de protéines.

     

    Une présentation sur les tendances de collations à base de protéines végétales vous intéresse ? Vous désirez faire une demande de soutien pour connaître toutes les occasions de développement de produits ? Contactez votre représentant au 905 458-7766 ou par courriel à info@dealersingredients.com pour prendre un rendez-vous ou pour demander un échantillon de PROFI Pro, composé végétal à haute teneur en protéine (CVHP), lauréat d’un prix DUX ; de Natralein, des isolats de protéine de pois ou de riz brun ; de Butter Buds®, un concentré d’ingrédients laitiers ou de One Grain®, un substitut de sel.

     

    1Source : Burns, Grainne (2014, September 12). Canadian Grocer-Five trends in kids’ snacking. Canadian Grocer. Retrieved from http://www.canadiangrocer.com/top-stories/five-trends-in-kids-snacking-44439

    2Source : Forgrieve, Janet, Freelance Writer, SmartBlogs (2014, September 24). Brands Cater to Healthier Kids’ Snacking Trends. Foodmanufacturing.com. Retrieved from https://www.foodmanufacturing.com/blog/2014/09/brands-cater-healthier-kids-snacking-trends

    3Source : Watson, Elaine (2017, February 7). According to Hartman Group. Snacking Innovation Summit: Have you registered yet? The FoodNavigator-USA. Retrieved from http://www.foodnavigator-usa.com/People/Where-next-for-snacks-FoodNavigator-USA-s-Snacking-Innovation-Summit

    4Source : Baltazar, Amanda (2017, March 1st). Healthy Snack Trends to Chew On. Neutraceuticals World. Retrieved from http://www.nutraceuticalsworld.com/issues/2017-01/view_features/healthy-snack-trends-to-chew-on/

    5Source :  Survey results from Amplify Snack Brands and The Centre for Generational Kinetics white paper titled “Better-For-You Snacks: The New Snacking Reality” (2017, April). Retrieved from https://amplifysnackbrands.com/documents/Amplify-2017-Snack-Study.PDF

    6Source : Fromm, Jeff  (2015, September 9). Snacking Habits of Millennial Parents are Shaping The Category for Future Generations. Forbes.com. Retrieved from https://www.forbes.com/sites/jefffromm/2015/09/09/snacking-habits-of-millennial-parents-are-shaping-the-category-for-future-generations/#a51602641834

    Partager

    © 2016 Dealers Ingredients Inc. Tout droits réservés.