07 Jun 2017

Les protéines : principales tendances au cours de la dernière décennie

Vous avez probablement lu, dans de nombreuses publications, que la popularité des protéines est en forte croissance et plus spécifiquement, les protéines végétales. Par contre, vous pensez peut-être que vous n’en savez pas encore assez sur cette tendance grandissante pour en tirer profit avec les produits que votre entreprise développe.

Voici un résumé, ci-dessous, des tendances de consommation des protéines et des protéines végétales démontrant l’augmentation de la demande.

  • Le pourcentage de consommateurs recherchant des aliments riches en protéines a considérablement augmenté à 53 %1. Il s’agit d’un bond important puisque le pourcentage était de 39 % en 2006.
  • L’une des principales raisons de l’augmentation de la demande pour des aliments riches en protéines est que 21 % des consommateurs considèrent qu’ils ont une carence en protéines.1
  • Les sources de protéines non animales gagnent en popularité, car 39 % des consommateurs utilisent maintenant des protéines végétales contre 21 % de consommateurs qui utilisent la protéine de lactosérum.1
  • Les consommateurs les plus susceptibles de vérifier la teneur en protéines sur les étiquettes sont les “Well Beings®” (40 %), suivi des “Fence Sitter®” (29 %) et des “Food Actives®”( 28 %).2
  • Ces groupes de consommateurs sont des cibles idéales pour la consommation de protéines. Par exemple, les “Well Beings®” et les “Fence Sitters®” sont des consommateurs qui recherche une teneur élevée en protéines (74 % et 62 %), ainsi que les milléniaux (61 %) et les ménages avec enfants (60 %).1
  • Comme la protéine de lactosérum est passée d’une niche alimentaire pour les sportifs, vers une niche grand public (famille avec enfants et gens plus âgés en bonne santé)1, il est à prévoir que les protéines végétales suivront la même tendance.

 

Vous désirez apprendre à bien utiliser les protéines végétales? Communiquez avec votre représentant au 905 458-7766 ou par courriel à info@dealersingredinets.com, pour demander un échantillon de PROFI ProTM, de PROFI BakeTM et d’isolats de protéine de pois ou de riz brun Natralein.

1Source: Natural Marketing Institute (NMI) Health & Wellness Trends Database® (HWTD)

22Well Beings® : ils sont les plus axés santé et environnement. Une alimentation saine est déjà une priorité pour eux; Fence Sitters® : ils aspirent à une meilleure santé et veulent être plus verts, ils font beaucoup d’efforts; Food Actives® : ils sont en santé et ont l’environnement à cœur. Ils se prennent en main côté santé. Source: Natural Marketing Institute (NMI) Health & Wellness Trends Database® (HWTD).

Partager
07 Jun 2017

Comment mesurer la teneur en protéines en trois étapes simples

Les protéines végétales sont l’une des tendances alimentaires les plus populaires actuellement. Une des premières étapes lors de la création de produits à base de protéines végétales est de déterminer si la mesure des protéines sera inscrite sur l’emballage.

La teneur en protéines, telle que « source de » ou « haute teneur en protéines » indiquées sur les emballages au Canada est basée la détermination de la qualité des protéines des produits alimentaires à partir de l’IC (indice chimique des acides aminés corrigé pour tenir compte de la digestibilité des protéines) et du CEP (coefficient d’efficacité protéique).

La détermination de la qualité des protéines est l’un des volets les plus mal compris dans les règlements canadiens et américains en matière d’alimentation. Une partie de la difficulté provient du manque de données probantes établissant clairement la qualité des protéines des ingrédients. Et la raison du manque de données est le coût élevé et la complexité de l’analyse de la qualité des protéines.

Mais ne vous découragez pas. Un processus simple, en trois étapes, a été préparé pour vous aider à déterminer la qualité des protéines des produits alimentaires qui ont été bonifiés par l’ajout d’un supplément de protéines. Commençons par une explication rapide de l’IC et du CEP.

L’IC et le CEP sont des mesures reconnues de la qualité des protéines des produits alimentaires. L’IC est déterminé sur la base d’une combinaison de la digestibilité protéique mesurée et de la composition en acides aminés de l’aliment par rapport aux exigences établies par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Université des Nations Unies (UNU).

Selon les règlements canadiens sur les aliments : CEP = IC x 2,5, où 2,5 est le CEP de la caséine.

Ainsi, le CEP est une mesure de la qualité relative d’une protéine par rapport à la qualité de la caséine, la protéine du lait.

Au Canada, nous sommes tenus de déterminer la cote protéique d’un aliment pour justifier les allégations relatives à la qualité des protéines. Si la cote protéique est supérieure à 20, cet aliment sera associé à l’allégation « source de protéines » ou « teneur élevée en protéines ». La formule générale de base pour la détermination de la cote protéique est simple :

 

Cote protéique = CEP (coefficient d’efficacité protéique) X teneur en protéines dans une ration quotidienne normale(1)

Alors, comment faire le calcul?

Étape 1 : Déterminer le CEP de l’aliment

C’est là que réside normalement la difficulté. Santé Canada a fourni une liste de valeurs de CEP pour environ 50 aliments(2). Cependant, cette liste est assez courte quand on considère tous les choix de protéines offerts aujourd’hui. Vous pouvez faire analyser votre produit pour en connaître le CEP, mais c’est cher, il faut du temps en fonction de ce que vous avez utilisé comme source de protéines et vous pouvez constater une variation notable d’un échantillon à l’autre.

C’est là que les composés de protéines végétales Profi Pro™ et Profi Bake™, produits par Dealers Ingredients, peuvent vous aider. Ils sont tous les deux faciles à intégrer dans la plupart des aliments, car ils ont un goût neutre, ils s’incorporent bien dans les mélanges à base d’eau et d’huile. Ils ne contiennent pas d’OGM et de gluten et ils sont certifiés casher et halal. Ils présentent un IC de 84 % et un CEP de 2,1.

Étape 2 : Déterminer la teneur en protéines dans une RQN (ration quotidienne normale)

Voici, ci-dessous, la formule utilisée pour déterminer la quantité lorsque la protéine dans l’aliment est, ou presque, provenant d’un supplément de protéines ou d’un composé.

Teneur en protéines dans une RQN = RQN X pourcentage (%) de supplément protéique utilisé dans le produit X pourcentage (%) de protéines dans le supplément protéique.

 Étape 3 : Calcul de la teneur en protéines des produits alimentaires

Voici un exemple de calcul :

Si vous avez ajouté 6,5 % de Profi Pro à un produit alimentaire dont la ration quotidienne normale (RQN) est de 200 g, alors que Profi Pro fournit 78 % de protéines avec un CEP de 2,1 :
Cote protéique = CEP X teneur en protéines dans une RQN de l’aliment

= 2.1 X 200 g x 6.5% x 78%

= 2,1 x 10,14 g

= 21,3, ce qui est supérieur à 20. Ainsi, vous pouvez inscrire « source de protéines »
ou « teneur élevée en protéines » sur l’emballage du produit alimentaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le produit primé PROFI ™, composé végétal à haute teneur en protéine (CVHP) ou obtenir de l’assistance pour la détermination de la qualité des protéines lors de l’utilisation de PROFI Pro™ ou PROFI Bake™, veuillez contacter Dealers Ingrédients au 905 458-7766, par courriel à info@dealersingredients.com ou au www.dealersingredients.com.

 

Références :

1- http://www.inspection.gc.ca/aliments/etiquetage/l-etiquetage-des-aliments-pour-l-industrie/etiquetage-nutritionnel/elements-du-tableau-de-la-valeur-nutritive/fra/1389206763218/1389206811747?chap=7

2- http://www.inspection.gc.ca/aliments/etiquetage/l-etiquetage-des-aliments-pour-l-industrie/etiquetage-nutritionnel/elements-du-tableau-de-la-valeur-nutritive/fra/1389206763218/1389206811747?chap=0  (voir protéines)

Partager

© 2016 Dealers Ingredients Inc. Tout droits réservés.